plinthe


plinthe

plinthe [ plɛ̃t ] n. f.
• 1544; plinte av. 1537; lat. plinthus, gr. plinthos « brique »
1Archit. Moulure plate qui se place sous une colonne, une statue, ou au-dessus d'un chapiteau. « Ce bas-relief était surmonté d'une plinthe saillante » (Balzac).
2Bande, saillie plate ( platebande) au bas d'un mur. Saillie d'une plinthe.
(XVIIe) Cour. Bande plate de menuiserie au bas d'une cloison, d'un lambris. antibois. « La salle à manger avec sa haute plinthe en chêne relevé d'or » (Flaubert).
⊗ HOM. Plainte.

plinthe nom féminin (latin plinthus, du grec plinthos, brique) Assise inférieure, à surface verticale plane (non moulurée), de la base d'une colonne ou d'un piédestal. Plate-bande (en bois, en pierre, etc.) rapportée à la base d'un mur intérieur pour protéger cette base et recouvrir sa jonction avec le sol. ● plinthe (difficultés) nom féminin (latin plinthus, du grec plinthos, brique) Orthographe Avec -in- et -th- ; ne pas confondre avec plainte. ● plinthe (expressions) nom féminin (latin plinthus, du grec plinthos, brique) Plinthe chauffante, convecteur de forme mince, basse et allongée. ● plinthe (homonymes) nom féminin (latin plinthus, du grec plinthos, brique) plainte nom féminin

plinthe
n. f.
d1./d CONSTR Bande (de menuiserie, de plastique, etc.) posée le long des murs ou des cloisons pour masquer le raccord avec le plancher.
d2./d Par anal. (Québec) Plinthe (électrique): radiateur électrique de forme allongée, que l'on fixe au bas d'un mur.

⇒PLINTHE, subst. fém.
A.ARCHIT. Pierre plate, carrée ou rectangulaire, située à la base d'une colonne ou d'une statue (synon. socle) ou située au-dessus d'un chapiteau, d'un ouvrage de sculpture (synon. tailloir). Plinthe d'un chapiteau, d'une statue. [Les cheveux de la Fée aux Miettes] étaient ramassés sous un bandeau d'une blancheur éblouissante, surmonté d'un fichu (...) plié en carré à plusieurs doubles, et posé horizontalement sur la tête comme la plinthe ou le tailloir du chapiteau corinthien (NODIER, Fée Miettes, 1831, p.78). Ce bas-relief était surmonté d'une plinthe saillante, sur laquelle s'élevaient plusieurs de ces végétations dues au hasard, des pariétaires jaunes, des liserons (BALZAC, E. Grandet, 1834, p.25).
B.BÂT. Bande plate faisant saillie au bas d'un mur de bâtiment. La saillie d'une plinthe. Il vivait dans une aile réputée romantique, où les murs de stuc cédaient sous les doigts, mais dont le parquet et les plinthes étaient de marbre noir (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p.134). Pour ouvrir [la dalle], appuyer trois fois sur le saillant de cette plinthe (GIRAUDOUX, Folle, 1944, II, p.105).
P. anal. La Pointe-du-nez, jaune de lichens, barrée de violet par la plinthe de moules que découvrent les basses marées (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p.277).
Plinthe (de mur). ,,Moulure plate et haute [parfois décorée] qui dans les murs de face, indique la ligne des planchers`` (BACH.-DEZ. 1882).
MENUIS. Planche de bois, de dix à douze centimètres de largeur, bordant le bas d'un mur d'appartement à sa jonction avec le plancher ou avec le bas d'un lambris. Plinthe d'un lambris. Mais lorsque (...) j'entrai dans le grand salon du rez-de-chaussée, je vis les planchers bombés, les plinthes pourries, les boiseries fendillées (A. FRANCE, Bonnard, 1881, p.348). Mais après tous ces abords empreints de laideur citadine, je ne fis plus attention aux moulures chocolat des plinthes quand je fus dans l'atelier (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p.834).
P. anal. Plinthe d'un meuble. V. blouse1 ex.
C.PONTS ET CH. ,,Assise continue formant saillie sur le nu des têtes d'un pont ou d'un autre ouvrage`` (CHESN. t.2 1858). Lorsque les viaducs sont en courbe de faible rayon, il arrive quelquefois que les plinthes en pierre de taille du couronnement (...) se détachent (BRICKA, Cours ch. de fer, t.1, 1894, p.178).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. plainte. Ac. 1694 et 1718, subst. masc.; 1740-1798, subst. fém. ,,quelques-uns le font masculin``; dep. 1835, subst. fém. Étymol. et Hist. 1. Archit. 1526-37 (DIEGO DE SAGREDO, Raison d'architecture antique, trad., 24 v° ds Cah. Lexicol. t.19, 1971, p.101); 2. 1694 «bande, saillie plate au bas d'un mur» (Ac.). Empr. au lat. de basse époque plinthus, gr. «brique, objet en forme de brique, pierre plate et carrée sous le fût d'une colonne ou sur un chapiteau». Fréq. abs. littér.:47. Bbg. BORN. 1967, p.II, 27, 46.

plinthe [plɛ̃t] n. f.
ÉTYM. 1544; plinte, av. 1537; lat. plinthus, du grec plinthos « brique ».
1 Archit. Membre d'architecture plat et rectangulaire; moulure plate qui se place sous une colonne, une statue ou au-dessus d'un chapiteau.
1 Au-dessus du cintre régnait un long bas-relief (…) Ce bas-relief était surmonté d'une plinthe saillante, sur laquelle s'élevaient plusieurs de ces végétations dues au hasard (…)
Balzac, Eugénie Grandet, Pl., t. III, p. 492.
2 a Bande, saillie plate ( Plate-bande) au bas d'un mur. || Saillie d'une plinthe.
b (XVIIe). Cour. Bande plate de menuiserie au bas d'une cloison, d'un lambris. Antébois (ou antibois). || Des plinthes aux corniches (cit. 4).
2 Afin de ne pas laisser voir mes pieds, j'essayai de grimper sur la plinthe de la boiserie, le dos appuyé contre le mur, en me cramponnant à l'espagnolette.
Balzac, la Peau de chagrin, Pl., t. IX, p. 133.
3 (…) la salle à manger avec sa haute plinthe en chêne relevé d'or (…)
Flaubert, l'Éducation sentimentale, II, II.
HOM. Plainte.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • plinthe — PLINTHE. s. m. Membre d Architecture ayant la forme d une petite table carrée qui se nomme aussi socle dans les bases, & tailloirs dans les chapiteaux des colomnes. Le plinthe de cette base n a pas de proportion avec le plinthe du chapiteau. Il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Plinthe — (Plinte), 1) so v.w. Sockel; 2) so v.w. Plinthos 3) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Plinthe — (vom griech. plinthos, Ziegelstein, Fuß platte), rechteckige Unterlagsplatte für Säulen, Pilaster und Postamente. Quadratische Plinthen wurden unter den Säulen des ionischen und korinthischen Stils angewandt, fehlten aber bei denen des dorischen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Plinthe — Plinthe, die vierkantige Unterlage des runden Säulenfußes, sonst auch die rechtwinklige Platte, auf welcher Säulen, Pilaster oder Postamente stehen, im weiteren Sinne auch Sockel. Weinbrenner …   Lexikon der gesamten Technik

  • Plinthe — (grch.), Sockel, die niedrige quadratische Platte unter Säulen, Pilastern, Postamenten …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Plinthe — Plinthe, griech., Sockel, die platte Unterlage von Säulen, Pilastern, Postamenten …   Herders Conversations-Lexikon

  • plinthe — Plinthe, Est un membre plat et quarré en massonnerie ou menuiserie. Il s applique en plusieurs endroicts: car il se met tant dessoubs que dessus le piedestal, et tousjours est la premiere partie de la base, Plinthus …   Thresor de la langue françoyse

  • PLINTHE — s. f. Membre d architecture ayant la forme d une petite table carrée, qui se nomme aussi Socle dans les bases, et Tailloir dans les chapiteaux des colonnes. La plinthe de cette base n a pas de proportion avec la plinthe du chapiteau. La plinthe d …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • plinthe — (plin t ) s. f. 1°   Terme d architecture. Membre plat et carré, tel que la face d une base de colonne.    Fig. •   Le pin se dresse sur les plinthes des rochers, CHATEAUB. Voyage en Amér. Lacs du Canada. 2°   Bande plate qui règne au pied d un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PLINTHE — n. f. T. d’Antiquité Pierre plate et carrée qui se trouve sous la colonne ou au dessus du chapiteau. En termes d’Architecture, il désigne une Tablette carrée formant socle. Il se dit aussi d’une Bande ou saillie plate qui règne au pied d’un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)